Résumé – Malgré l’apparition ces dernières années de nouveaux outils, la messagerie électronique occupe encore aujourd’hui un rôle fondamental dans le système d’information des entreprises. Conçue à son origine pour établir des communications asynchrones entre les collaborateurs, elle remplit également de nombreuses autres fonctions comme, par exemple, le suivi des tâches opérationnelles, la gestion des projets, le classement des informations ou encore le suivi des échéances et des rappels. Ces fonctions supplémentaires, couplées à une augmentation constante du volume d’informations, créent une surcharge informationnelle que le collaborateur dans l’entreprise ne parvient désormais plus à gérer. Les effets de cette surcharge s’apparentent à des gaspillages, de même nature que ceux énoncés dans l’approche Lean Manufacturing pour des activités de production. Nous reprenons et détaillons ces gaspillages en les adaptant au contexte particulier de la gestion d’informations. Nous décrivons ensuite l’outil de diagnostic que nous utilisons pour détecter la présence et l’importance de ces gaspillages dans une entreprise. Nous présentons enfin quelques résultats obtenus dans trois entreprises dans lequel cet outil est actuellement expérimenté.

Pour en savoir plus: CIGI_2015_submission_11

Par: BENOIT GIRAUT, MAURICE PILLET, JEAN-LUC MAIRE